Programmes basés sur la Mindfulness

Ce que nous apprend la recherche

Récemment le Prof. Pierre Philipot de l’UCL a proposé le Protocole Mindfulness-IBPC (Interventions psychologiques Basées sur la Pleine Conscience), qui combine les pratiques MBSR et MBCT en un seul cycle d'apprentissage.
Structuré et progressif, ce programme de Mindfulness est constitué de huit séances de deux heures trente. Le matériel nécessaire pour la pratique (coussins, couvertures, tapis de sol) est déjà fourni sur place aux participants; celui pour la pratique à domicile doit être préparé par le participant; à la fin de chaque session, de la documentation et des enregistrements audio sont fournis pour les exercices à domicile.
Une tenue ample est souhaitable pour un pratique plus confortable.
Le groupe fonctionne selon une modalité «fermée» : il est activé lorsqu’un nombre suffisant de personnes est atteint (12 participants).
Aucune nouvelle inclusion n’étant ensuite effectuée jusqu’à la dernière séance, les participants s’engagent donc sur la globalité du programme.
Un entretien de pré-admission est requis afin de vérifier l'adéquation au groupe avec les besoins des participants.
Gage d’efficacité, les participants doivent être motivés à pratiquer les exercices en dehors des séances.
Il est demandé en particulier une pratique formelle journalière de 30 à 45 minutes.
Le responsable de la formation doit être un instructeur certifié en Mindfulness-IBPC par l'Université Catholique de Louvain (UCL). 
La science a commencé seulement récemment à comprendre les mécanismes par lesquels le stress chronique augmente le risque de maladies, et maintenant il est clair que c'est dans le cerveau que tout naît.
Pour gérer le stress chronique et éviter ses conséquences néfastes, nous devons influencer la façon dont nous sommes en relation avec les événements de notre vie apprenant à avoir un autre regard, une autre attitude, en sortant ainsi de l’emprise du «pilote automatique».
Des études à propos des effets sur l’humeur indiquent qu’un état dépressif diminue fortement la capacité chez l’individu à récupérer du matériel émotionnel positif et, dans le même temps, favorise l’état qui est défini « rumination mentale »,  le rappel de pensées « intrusives négatives  » par des flash-back de souvenirs. Le sujet est emprisonné par un film qui tourne en boucle où il n’y a ni début ni fin. Les études démontrent que le protocole de la Mindfulness  bloque ce processus.
La technique de la Mindfulness baptisée «thérapie cognitive basée sur la pleine conscience», en particulier, nous apprend  à focaliser l'esprit, les pensées et les sensations sur l'instant présent. C'est une «alternative» aussi efficace que les traitements standards avec antidépresseurs contre les rechutes dépressives.